Retour à la page Vie démocratique

HISTORIQUE

Au début de la colonie, les parties ouest de la Seigneurie des Grondines et sud-est du Canton de Montauban donnent naissance à un merveilleux coin de pays riche d’une nature généreuse.

Saint-Ubalde, fondée en 1860 par les habitants de Neuville, a emprunté son nom à un de ses premiers colons: Ubald Gingras. Vaste territoire de 140 km2 parsemé de lacs et de montagnes, situé dans le décor majestueux des Laurentides à deux heures de Montréal et à une heure de Québec.

Haut lieu de la culture de la pomme de terre et d’une économie locale diversifiée, ce milieu rural accueillant de 1,400 résidents, dont la population double durant la saison estivale, a su conserver les biens culturels du patrimoine portneuvois.

Au cœur du village,  l’église (1878) et l’hôtel de ville actuel, ancien couvent des Sœurs Servantes du Saint-Cœur-de-Marie (1885), séduisent notre regard par leurs qualités architecturales.

Saint-Ubalde est le village natal de Wilfrid Richard, un des plus dignes représentants de l’art populaire animalier au Québec.